Logo

Atelier Mémoire du MERCREDI - remédiation cognitive

Room type

Permanent

This field is required.
This field is required.
This field is required.
This field is required.
This field is required.
This field is required.
This field is required.
This field is required.
Required fields
If you have already registered and can't locate your registration confirmation email, click here!
The email address is incorrect. Please double-check your email address.

A confirmation email with logging details has been sent to the provided email.

System configuration test. Click here!

Agenda

Clément et Nathanaël, psychologues cliniciens travaillant avec l’AFSEP depuis 3 ans dans le cadre de la ligne d’écoute psychologique téléphonique, vous proposent de participer à des ateliers “Mémoire” qui se déroulent tous les MERCREDIS À 10H30.

Formés aux principes de la neuropsychologie, aux bilans cognitifs et à la remédiation cognitive, nous vous invitons à nous rejoindre au cours de ces ateliers afin d’évaluer vos facultés cognitives et les améliorer.

La présidente de L’AFSEP, Madame Nouvet-Gire, à l’initiative de ce projet, nous a demandé de mettre à profit nos expériences passées pour vous offrir la possibilité de faire travailler votre mémoire et d’autres fonctions cognitives.

Pourquoi faire travailler sa mémoire ?

La vie ne nous donne pas toujours l’occasion d’utiliser ses méninges. C’est plutôt lorsque les difficultés apparaissent que nous prenons conscience de l’importance de continuer à entraîner notre cerveau même sur des tâches simples.

Garder en tête un numéro de téléphone, se rappeler un nom ou d’un prénom, faire la somme de ses achats avant de passer à la caisse, arriver à rester concentrer lorsqu’il y a de la distraction autour de vous sont autant d’exercices qui, à première vue, paraissent simples, mais qui peuvent finalement vous donner du fil à retordre.


Ainsi, stimuler fréquemment vos fonctions cognitives représente un travail de fond toujours bénéfique à votre organisme. Cela permet de vous aider et de vous soutenir dans votre besoin de maîtrise face à la maladie et ses retentissements, mais aussi de mieux reconnaître vos compétences et vos difficultés et ainsi vous sentir plus en confiance pour y faire face.

Organisation et dispositifs proposés lors des ateliers

Les ateliers proposés de manière hebdomadaire sont constitués d’une série d’exercices et de jeux cérébraux qui vous permettront de tester et de faire travailler vos différentes facultés cognitives. Ainsi, le traitement de l’information, l’attention visuelle, la logique à travers la réflexion mentale ainsi que certaines fonctions exécutives comme la mémoire de travail, l’inhibition, la flexibilité mentale et les fluences verbales seront travaillés lors de ces rencontres.

Quelles sont les fonctions cognitives touchées par la SEP ?

Nous détaillons ci-dessous les différentes fonctions cognitives qui peuvent être altérées par la SEP. Les termes employés peuvent vous paraître complexes, bien évidemment nous prendrons le temps de bien vous les expliquer durant les ateliers. 

On retrouve souvent :

  • Un ralentissement de la vitesse de traitement de l’information rendant plus lentes certaines tâches cognitives
  • Un déficit attentionnel global
  • Des troubles des fonctions exécutives comprenant les capacités à : 
    • s’adapter aux situations nouvelles (flexibilité mentale)
    • organiser des actions pour atteindre un but, effectuer plusieurs tâches simultanément (attention divisée)
    • s’empêcher de réaliser une action lorsqu’elle est inadaptée (processus d’inhibition)
    • modifier son organisation de manière adaptée (processus de mise-à-jour et flexibilité mentale)
    • rester concentrer sur une tâche (attention soutenue et sensibilité à l’interférence)
    • garder et travailler avec des informations en tête sur un temps court (mémoire de travail)
    • délivrer rapidement une information (fluences verbales)


Ces troubles sont à prendre avec prudence, car ils concernent 15 à 20% des patients


Concernant les troubles de la mémoire, on observe un trouble de la mémoire épisodique très semblable aux troubles rencontrés pour le vieillissement (sans parler de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés) pour 40 à 65 % des patients présentant une SEP. Deux difficultés sont données par la littérature scientifique, une à l’encodage (mise en mémoire d’une information) et une autre à la récupération de cette information. Les troubles concernant le stockage des informations sont plus rarement observés.

Fort heureusement, la SEP ne s’attaque pas à toutes les fonctions cognitives, l’efficience intellectuelle globale est rarement ou faiblement altérée tout comme les troubles instrumentaux (langage, gnosies, praxies, capacité visuo-spatiales) et les capacités de perception visuo-spatiale lorsque les capacités attentionnelles et la vision sont contrôlées.

Presenter

Mr Nathanaël Altmann

Psychologue clinicien
Presenter

Mr Clément Nougarède

Psychologue clinicien